Les étudiants de BTS gestion forestière découvrent les industries du bois

Dans le cadre du cours sur la démarche commerciale en forêt, les étudiants de première année en BTS gestion forestière ont visité deux entreprises spécialisées dans la transformation des bois.

Visite de la scierie des Combrailles

Le mardi 2 mars fut consacré à l’application du module d’initiative locale (MIL) « démarche commerciale en forêt ». Les étudiants sont donc partis dans le Puy de Dôme à Montel de Gelat, pour visiter la scierie des Combrailles.

BTS GF Meymac visite scierie

Scierie résineuse dirigée par Benjamin SABY, cette entreprise créée par son père en 1986 est spécialisée dans le débit sur liste pour scier des bois à destination des professionnels du bâtiment (notamment des charpentiers). Le choix du PDG est de s’approvisionner en bois dans une zone de 60 à 80 kilomètres autour de la scierie. Cette zone d’approvisionnement a été revue à la baisse ces dernières années, afin de jouer sur l’atout local.

Devant nos futurs techniciens forestiers,  le responsable a insisté sur la nécessité de laisser vieillir les douglas au-delà de 60 ans, car le volume et la qualité de son bois ne sont qu’améliorés. Les étudiants ont observé le processus de production des sciages : du parc à grumes aux produits sciés en passant par l’écorçage mais également le sciage et la valorisation des produits connexes (écorces, sciures et plaquettes). C’est le cours du papier qui détermine les cours du bois au niveau mondial. Le marché se globalise et la concurrence est forte.

Les étudiants ont ensuite découvert les stocks de produits spécifiques (lamellés collés, bois exotiques, laines de bois pour isolation biosourcée…) qui constituent un showroom à destination des professionnels du bois. Enfin, le chef d’entreprise a conclu sur la nécessité d’apporter de la plus value aux produits, de penser gestion et respect des bois à scier.

BTS GF meymac visite scierie 3
BTS GF meymac visite scierie 2

Un exemple de transformation des bois

L’après-midi, la visite s’est poursuivie sur la zone de l’Empereur près d’Ussel, à l’usine Panneaux de Corrèze (Isoroy). Il s’agit d’une société créée en avril 2017 sous statut de SAS. Cette unité fabrique des panneaux à base de fibre de bois de type MDF (Medium Density Fibre). Les étudiants y ont été accueillis par Stanislas STACHURA, responsable approvisionnement.

Chaque année, le site d’Ussel consomme près de 200 000 tonnes de bois, livrées quotidiennement par une trentaine de camions. Près de 80 fournisseurs contribuent à l’approvisionnement de bois situés dans un rayon d’environ 60 km autour de l’usine.

Toutes les essences de bois sont acceptées (résineux et feuillus).   À noter que le chêne et le châtaignier sont peu appréciés du fait de leur tanin. Sur le parc à bois, les étudiants assistent au déchargement des camions par les employés du site, au stockage des camions et à la numérotation des piles de bois afin d’avoir une traçabilité maximale des produits. Puis, en petits groupes, les étudiants se dirigent vers la « hacherie ». Ils découvrent le process permettant de transformer les rondins en plaquettes. Ces billons passent au tambour afin de s’entrecroiser et s’écorcer puis passent au hachoir avec 8 couteaux pour les découper et les plaquettes passent dans les trémies pour calibrage et respect du cahier des charges. Puis les plaquettes sont chauffées pour atteindre un taux d’humidité de 12% et de la colle (d’origine végétale) est associée afin d’élaborer la base des panneaux qui seront par la suite pressés. Enfin, les produits sont entreposés dans une aire de stockage avant chargement dans les camions.

En conclusion, le responsable de la visite a insisté sur la nécessité de communiquer sur le secteur de la forêt et du bois et d’avancer sur les certifications à proposer aux clients (PEFC, FSC) car la demande est forte et l’offre actuelle reste encore insuffisante. Il faut encourager les forestiers et les propriétaires à certifier leur forêt afin de répondre à des attentes sociétales nouvelles.