Nos étudiants en BTS TC remportent le 2e prix régional du Challenge entreprise !

2e prix régional & 1er prix départemental Corrèze : Enchères Bois de France • Lycée Forestier – Meymac.

Site internet d’enchères de bois sur pied, à disposition de tout acteur de la filière bois. Le vendeur d’un lot de bois aura la possibilité de le mettre en ligne sur notre site «EBF». Jean Bourdon, Guillaume Carrere, Clément Dutheil, Florent Pellegrin, Victor Scheepers.

victoire pour les BTS TC de l'ecole forestiere de meymac au challenge entreprise 2020

Depuis 1991, l’Association Limousine des Challenges (ALC) a pour vocation de rapprocher le monde de l’enseignement et celui de l’entreprise. Pour cela, l’ALC propose aux élèves et étudiants de la 4e à Bac +2 de de l’ex-Limousin, de participer aux Challenges, concours de créations d’entreprises fictives. Par groupes de 2 à 6, ils développent leur idée pour la présenter lors de la finale départementale (Corrèze, Creuse, Haute-Vienne). Les lauréats sont invités à défendre leur projet lors de la finale régionale des Challenges.

Les participants ont rédigé des dossiers de présentation écrits, qu’ils ont transmis à l’Association au plus tard le 16 avril. Nouveauté en lien avec le contexte sanitaire : la forme de la présentation orale a été modifiée ; les équipes ont dû réaliser une vidéo de 3 minutes pour pitcher leur projet.

Les jurys se sont réunis en visioconférence pour analyser et départager les différents projets pour décerner le palmarès 2020 des Challenges (départemental et régional). Les vainqueurs ont ainsi été récompensés et mis à l’honneur pour le travail réalisé, mais surtout pour l’abnégation dont ils ont fait preuve pour terminer les travaux dans des circonstances difficiles en termes d’accompagnement, d’échanges, et de moyens.

« Ce cru 2020 du Challenge Etudiants s’est révélé être un véritable défi, puisque les équipes engagées ont dû finaliser leur dossier à distance. Cependant, les 7 groupes de l’école forestière de Meymac sont allés jusqu’au bout de la démarche de création, tant pour la phase écrite que pour la phase orale. Habituellement, les échanges sont grandement facilités en présentiel, en salle de cours notamment. Nous avons donc fait le pari de nous maintenir tous dans le Challenge en utilisant la visioconférence et les échanges téléphoniques. Cette nouvelle façon de fonctionner nous a permis d’expérimenter une nouvelle forme de pédagogie de projet, en laissant une très forte initiative aux étudiants. Du fait du confinement, de nouvelles méthodes d’organisation du travail, y compris dans les établissements scolaires, ont vu le jour. En excluant les problèmes de réseaux, qui ont handicapé près d’un quart de nos étudiants, en particulier ceux des zones rurales, tous ont vu dans ce travail à distance un moyen de garder le contact avec l’équipe enseignante, mais aussi entre eux. C’est finalement une grande chance qu’ils aient été inscrits à ce concours puisqu’un seul étudiant sur les 27 engagés s’est révélé défaillant. De même que pour préparer un pitch de trois minutes, alors que certains avaient déjà envisagé un scénario de 10 minutes, il leur a fallu faire preuve d’une grande adaptation et flexibilité. Se concerter, entretenir le lien, construire à distance et avec une plus grande autonomie, s’approprier de nouveaux outils… la liste des défis à relever et des nouvelles expériences est assez longue ! Et la cohésion du groupe classe s’est maintenue jusqu’au jour de la proclamation des résultats par l’ALC, puisque nous étions tous ensemble en visioconférence lors de leur affichage sur la page Facebook de l’association. Être en grand nombre et solidaires pour surmonter une épreuve donne de la force et du sens à toutes nos actions… C’est certainement l’un des messages que mes étudiants de ce cru 2020 retiendront ! Merci donc aux organisateurs du Challenge de ne pas avoir baissé les bras, d’avoir persévéré dans leurs missions envers les apprenants, et de nous avoir permis d’aller jusqu’au bout de cette finalement très belle aventure humaine et numérique… » Elisabeth Paris, enseignante au lycée Forestier de Meymac.

Source : Lea Simon dossier de presse finale régionale des Challenges